MESSAGE • DESIGN

Articles tagués “Gina Couture

PRATIQUE, LA TECHNIQUE DE JEU D’ACTEUR


Quoi : Un atelier sur la technique du jeu de la répétition de David Mamet
Quand : Dimanche 2 octobre
Où : Studio Bizz
Qui : Avec Gina Couture

C’était dimanche. Il pleuvait. Il faisait froid. C’était en haut. Au troisième étage. Avenue Mont-Royal.

Depuis, j’ai pris l’habitude d’observer, sans jugement, ce que je reçois de l’extérieur, de l’Autre.

Créer l’illusion

On est fascinés par le jeu des acteurs. Comment font-ils pour « devenir » des personnages ? Se sortir de sa peau et intégrer celle d’un autre, selon la vision d’un auteur, c’est fou, non?

La technique du « jeu de la répétition » développée à New York par David Mamet, est un outil parmi d’autres pour aider l’acteur à se libérer de son « soi ». La technique est destinée à l’acteur — mais est très utile aussi pour l’animateur, le professeur, le présentateur, etc. — pour gérer le stress de la performance (et pas devenir fou?).

La technique a été expliquée dimanche lors de l’atelier l’Acteur en action par la très fougueuse coach d’acteur, Gina Couture.

On joue à partir de l’autre et non pas à partir de soi. Car en tout temps l’acteur ne doit pas chercher à devenir l’autre mais à créer l’illusion d’y être parvenu.

AHA! Je pense que je commence à comprendre…

Penser avant d’agir. Agir avant de penser.

Et puis, les mots ne veulent rien dire, disait Mamet.

C’est que les mots peuvent avoir plusieurs sens. Le focus doit donc être mis sur l’action. C’est elle, l’action, qui sera porteuse du sens ( le agir avant de penser ).

Sophie et Kate sont prêtes pour le jeu (Sophie se concentre!), pendant que Gina explique

Chercher la vérité

Le jeu de la répétition comprend donc une lecture de l’autre qui va permettre de déterminer son propre niveau de jeu. Mais tout dépend de ce que l’acteur veut et ce qu’il reçoit de son partenaire de jeu. C’est alors la clarté de l’intention qui compte. Car ça peut être frustrant de ne pas recevoir ce qu’on veut de l’autre.

Comme un muscle, l’acteur développe alors l’attention qu’il porte sur l’autre. Il développe sa lecture de l’autre. Il en reste aux faits. Avec le jeu de la répétition de Mamet, c’est comme si on prenait une succession de photos; on ne fait pas de liens. On ne pose pas de jugement. On n’utilise pas de qualificatifs subjectifs. On ne s’attarde qu’à la manière d’être, dans le moment.

L’idée est de chercher la vérité, dans ce qui est spécifique à l’instant. Le but est d’aider son partenaire: l’un continue à fournir, jusqu’à ce que l’autre embarque. Alors, on n’a plus besoin de se protéger en contrôlant la situation avant d’aller sur scène ( le penser avant d’agir ). La perception de l’intention de l’autre devient son soutien, sa source.

T’es peut-être mieux de ne pas te pratiquer dans un bar

Par contre, dit Gina, il est préférable de ne pas se pratiquer à ce jeu lors des 5@7 ou dans un bar… Car en cherchant la vérité du moment, on risque bien de la trouver et ce faisant, de vraiment déstabiliser quelqu’un et se retrouver dans des situations qu’on avait pas prévues !

L’atelier était fascinant. On apprend à voir le monde à travers un autre prisme.  « Ça me libère complètement ! » Gina est exhaltée. « Vous pouvez m’envoyer n’importe quoi, je suis prête à rebondir ! »

Voici une excellente démonstration du jeu avec Gina Couture et Marie-Pascale Picard:

NOTE : Gina Couture offre des ateliers de groupe — 20 heures intensives en une semaine. Le prochain atelier débutera  la semaine du 23 janvier 2011.

www.ginacouture.com

SP

Qu’en pensez-vous? Écrivez-moi!